Oct 2017 Siem Reap

eT LE LAC TONLE SAP

Siem Reap, son quotidien, les deplacements, etc

Pour accéder directement au paragraphe qui vous intéresse, vous pouvez cliquer sur le bouton qui vous y amènera directement.

Le passage de la frontière Bangkok// Siem Reap: épique!

 

Après avoir examiné diverses solutions, nous optons de passer la frontière en bus.

Lien pour carte plan et photos de la frontière

 

Avant, il fallait prendre un train jusqu'à 10kms environ de la frontière, puis tuk-tuk, puis taxis ou bus côté Cambodge. 

Arrivés à Bangkok, nous découvrons qu'il existe des bus direct vers Siem reap. Euréka!

Nous commandons nos tickets et par mesure de précaution, nous décidons d'aller repérer le terminal de bus qui se trouve au nord de Bangkok (Mo Chi) sachant que notre hôtel est au sud (On Nut). Après trois taxis, diverses questions...on arrive enfin à destination. En fait, ne prenez jamais les taxis roses à Bangkok, ils vous font faire un petit tour de manège et quand la course est rentabilisée ils vous descendent et vous disent: I Don't know, bye, bye" avec le sourire!

Nous prenons donc le bus samedi matin, je rigole car il ressemble trait pour trait au bus que j'avais pris en Thaïlande avec ma mère 20 ans plus tôt. En fait toutes les nationalités se retrouvent avec bien sûr qu'une seule langue parlée: l'Anglais! Notre cerveau commence à bien s'acclimater à cette langue, Nous nous surprenons même à nous répondre in english sometime. On s'est enregistré des applis pour améliorer nos performances car notre Anglais rudimentaire nous joue des tours de temps en temps.

Départ 9h am/ arrivée 18h PM

Vers 12h, nous arrivons à 5 kms de la frontière. On nous arrête sur une place où le chauffeur récupère un plat chaud car le repas est inclu dans le ticket.

Merci internet et ses blogueurs, l'arnaque du 1° arrêt est toujours en vigueur. En fait, pour ceux qui n'ont pas de visas (comme nous), l'aide du chauffeur nous propose de faire les visas à notre place car plus rapide, plus sûr des les avoir car il connait quelqu'un qui connait quelqu'un blablabla blablabla

Du coup on ne bronche pas, on dit qu'on a déjà notre visa (ça évite de se justifier...) et on attend.

L'arnaque est tellement connue que personne ne descendra pour ce 1° arrêt.

15mn plus tard, nous voici au Border et  c'est le bordel...

On descend, on marche 10mn, pour les étrangers, il faut prendre l'escalier, les Thaïs et Cambodgiens passent en bas à droite. regardez où vous mettez les pieds, il y a de gros trous dans les trottoirs, caniveaux...

Premier passage de douane pour sortir de la Thaïlande, ne pas oublier le visa d'entrée donné lors de l'arrivée à l'aéroport.

On redescend, on sort, on marche trois cents mètres, on traverse, on arrive à un deuxième poste pour l'obtention du visa. Il faut avoir des dollars pour le visa 1 photo d'identité + passeport + (30$) + 100 baths de bakchich ce qui est rigolo c'est que vous avez des représentants de l'état Cambodgien en tenue et tout et tout et qui vous ont écrit sur une page A4, Visa 30$ + 100 baths.

L'avantage d'être prévenu c'est que vous donnez vos 100baths et c'est parti!

On attend quelques minutes, on nous redonne le passeport (vérifiez que c'est bien le votre) et là rebelotte. Il faut sortir, faire encore 200 ou 300 mètres, on passe devant notre bus qui nous attend sagement mais il ne faut pas monter dedans sans avoir fait tamponner le visa qu'on vient de nous remettre.

On arrive à une tonnelle sans oublier de passer devant un casino???

Et là, prise d'empreintes, pourquoi, combien de jours... et enfin visa tamponné!

demi-tour, bus et encore 4 heures de trajet.

Les premiers kms nous font penser à l'Inde avec ses routes rudimentaires, les déchets qui jonchent le sol et des vaches oui oui oui enfin des vaches dans la rue! Mais ici elles sont attachées à une corde.

Nos autres expériences en bus

 

A travers le Cambodge, nous aurons plusieurs expériences en bus.

Siem Reap // Battambang

 

Comme nous avons fait la sortie en kayak sur le lac Tonle Sap, nous optons d'aller à Battambang en bus, car beaucoup moins cher que le bateau (25$ pour 4 contre 120$ en bateau) et puis beaucoup moins de temps de trajet (3h au lieu de 6 à 9h en bateau). C'est Hervé, le manager français de notre Hôtel Angkor Beauty Boutique qui s'est occupé des réservations.

Nous avons pris la société Mekong Express qui a bonne presse et honnêtement le trajet s'est très bien déroulé avec un chauffeur prudent pour le pays.

Du coup nous avons pris le retour sur Siem Reap avec eux.

Siem Reap // Kep

Etant en famille, nous ne souhaitons pas aller sur Sihanoukville. Et de Battambang pour aller vers Kampot/ Kep, nous étions obligé de prendre un bus via Phnom Penh, puis changement de compagnie à Phnom Penh pour Kampot/Kep.

Or, sur Siem Reap, il y a un bus de nuit qui fait le trajet Siem Reap/Kampot sans changement de Compagnie; le trajet couchette coûte 15$, 

En fait c'est du pipot!!

On a pris la compagnie OLP Olongpich Express Limousin CO.LTD et je vous la déconseille fortement. Le bus a bonne allure, bien peint mais nous sommes tombés en panne 3 fois entre Siem reap et Phnom Pen. Nous pensons qu'ils connaissaient le problème car les soutes étaient remplies de sauts d'eau pour les moteurs.

A Phnom Pen, nous nous sommes fait débarquer  devant une épiceriesans ménagement et sans explication. Et là; des chauffeurs de tuk tuk, taxi essayaient de nous prendre en charge moyennant finance alors que le trajet Phnom Pen/ Kampot était déjà payé.

Nous échangeons avec Pauline et Axel qui attendaient également depuis plus de deux heures.

Trois quart d'heure après, nous voyons apparaitre un van, nous serons les seuls avec pauline et Axel à nous y installer.

Imposssible d'attacher les ceintures et chauffeur trop dynamique à notre goût.

Nous sommes arrivés sains et sauf sur Kampot; après trois fois le tour du rond point, on se fait de nouveau éjecter au milieu en plein soleil!

Dans le nom de l'enseigne le mot "express" a toute sa place.

Kampot/KEP

Seulement un vingtaine de kilomètres séparent ces deux destinations.

Nous avons pris les tickets à l'hôtel, comme ça le pick up se fait ici et on n'a pas à chercher la station de bus avec les sacs sur le dos. le trajet coûte 3$/ personne.

Kep/ Rabbit island ou Koh Tonsay

Pour y aller on a pris le bateau, comptez 8$/personne A/R sur une journée (10$ si jours différents)

Kep/Phnom Pen

Comme d'habitude, on va prendre le ticket via la guest house. On ne se lasse pas des pick up à l'hôtel; trop cool car pas besoin de porter nos backpacks.

 

Kayak au Tonle Sap

Etant très bien sur Siem Reap, nous avons décidé de prolonger notre séjour pour y rester au final une bonne dizaine de jours.

Nous voulions absolument voir les villages flottants et le Tonle Sap.

Comme nous allions à Battambang, nous avions différentes solutions pour aller au Tonle sap

Les différentes solutions pour le Tonle Sap

1/ Faire 20kms en vélo (ou scooter 8$/j) et aller au village le plus près de Siem Reap; or à priori ce village voit tellement de  touristes que le charme n'opère plus.

En plus, beaucoup de backpakers expliquent sur leur blog que une fois sur place, il est difficile de trouver un bateau pour faire le village flottant car travaille essentiellement avec les compagnies de la ville pour les excursions à la journée.

2/ Réserver une excursion en ville qui nous y amène, puis bâteau, tour du village, retour: compter 25$/pers

3/ Allant à Battambang, on peut prendre le bateau et traverser le Lac Tonle Sap et Canal; cette solution pemret de voir différents villages. Inconvénient pas d'arrêt, banc comme assise, sécurité limitée pour un trajet qui dure entre 6 et 9 heures suivant la hauteur des eaux. Coût 25 à 30$/pers

4/ Sur un blog, nous repérons la possibilité d'une excusion en kayak dans un village plus reculé + mangrove. Etant hors période, nous arrivons à nous mettre d'accord pour 150$ (4 personnes) sachant qu'on fera le trajet en bus pour Battambang cela nous fait une excursion au final 50$.

Nous ne regrettons absolument pas ce choix car nous avons été au plus près du Tonle Sap et étions très bien accompagné (2 guides, un pour le kayak+ un spécialiste du Tonle sap).

Nous avons choisi la compagnie Cambodia kayak Tour, on a fait toutes les réservations via internet, le guide est venu nous chercher directement à l'hôtel pour nous amener à l'embarcadère.

 

Pourquoi le Tonle Sap ?

Le Tonle Sap est le plus grand réservoir d'eau douce de l'Asie du Sud-Est.

En saison sèche, la hauteur de ce lac est de 6 à 9 mètres de moins qu'en saison de pluie.

Cet écart est dù au fait que le Mékong se verse dans ce lac par saison des pluies, et que c'est exactement l'inverse qui se produit en saison sèche.

En octobre, nous sommes en saison haute, du coup les maisons paraissent flotter sur l'eau; si nous y retournions en saison sèche, ces mêmes maisons seraient à 10 mètres au-dessus de nos têtes, sur pilotis et on marcherait là où en octobre on passait en kayak.

Village flottant saison sèche

Village flottant saison des pluies

 

La balade commença tout d'abord en voiture. La route pour rejpindre le village est merveilleuse;

Le ciel se reflétait dans les rizières,la campagne au Cambodge avec ses panachés de vert, bleuest merveilleuse.

Arrivé au point de débarquement, nous prenons un bateau typique cambodgien pour rejoindre le village flottant.

 

Nous accostons dans une maison où nous attend le capitaine, c'est une orte de rangers du lac. Cette maison a quelques crocodles en élevage, une tortue et dans un panier, un boa capturé quelques heures plus tôt dans le lac. Hum...la balade de santé regorge d epetits animaux pas très apprivoisables. Nous apprendrons qu'il est prévu au diner du soir et que sa peau sera vendue sur le marché.

 

Là, nous partons en kayak faire le tour du village qui bénéficie de commerce, école, temple.. Au retour, nous croiserons les enfants revenir chez eux. des petits bouts de 7 à 8 ans pagaient et ont la responsabilité des tout petits qu'ils amènent dans leur embarcation. Dire que pour un arrêt de bus à 800 mètres de la maison, j'ai pris u n téléphone portable à ma fille en 6°!

 

Nous revenons à la maison du capitaine où nous dégustons des fruits: bananes, litchee, raisins...

Après ces vitamines, nous reprenons le boat pour 3/4 d'heure de traversée.

On arrive à la forêt immergée. Là, nous débarquons les kayaks et nous baladons au milieu des cimes d'arbres, de la mangrove... Exceptionnel!

Nous faisions un peu trop de bruit pour pouvoir voir les animaux car déambuler entre les arbres...était un peu chaotique.

Nous avons trouvé cette expérience surréaliste; traverser la mangrove, voir les écureuils au-dessus de nos têtes, quelques oiseaux, beaucoup d'araignées reste un moment privilégié.

Siem Reap, la ville aux portes des temples d'Angkor

 

Nous avons séjourné une dizaine de jours à Siem Reap, nous avons adoré cette ville; certains vous diront que son visage change au profit de trop de touristes ce qui est compréhensible mais malgré certains quartiers destinés à nous autres, nous avons pu trouver des endroits typiques et surtout une atmosphère qui lui ait propre.

Est-ce les temples à seulement 10kms, est-ce le climat, la liberté retrouvée avec les vélos?

En tout cas, on s'y sentait tellement bien que quand est arrivé sur de nouveaux endroits comme Battambang, Kampot, il a fallu un peu de temps d'adaptation pour oublier Siem Reap.

Notre hôtel se situait à 10mn à pied de pub street, night market.

Effectivement il y a un quartier, le "triangle" animé jusque tard dans la nuit.

On y trouve des pubs, des pizzérias, crêperies, glaciers... Un peu de goût occidentaux ça fait du bien après plus d'un mois de riz et nouilles sautées.

Coline va même essayer le Crocodile burger!

La viande a un petit goût de marée un peu déconcertant.

A côté de l'hôpital pour enfant, juste avant le temple, il y a un sentier rempli de commerçants alimentaire.

Nous y sommes allés vers 17heures, c'est le marché des Cambodgiens; on y trouve plein de brochettes, pain, aliments inconnus pour 10 fois moins cher que les places pour touristes. Et surtout excellent! Coline y a dégusté sa meilleure cuisse de poulet du Cambodge. Quelques surprises, of course mais génial.

 

On a également déambulé dans le vieux marchés sur la route de Bankor.

Un supermarché version Cambodge; Les tenues traditionnelles y sont superbement travaillées, les bijoux aussi.

on trouve que les tenues cambodgiennes sont splendides, un peu too much par moment mais elles ont la classe.

Une rencontre mémorable

Sur la route de Siem Reap à 5 kms environ, nous avons eu la chance d'être invités à partager un bière avec une famille Cambodgienne. Nous y somme srestés environ deux heures, ils jouaient de la musique typique. La grand-mère (un peu éméchée) tentait de danser. forcément, nous n'avons pas pu résister à l'envie d'apprendre les mouvements de la danse "apsara".

On y a savouré ce moment unique, improvisé.

Le Durian ou le "fruit défendu"

Beurk!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les cambodgiens adorent ce fruit mais il est franchement puissant en goût et senteur... On l'a gouté sous forme de glace car c'est soi-disant la façon la plus douce mais même en glace on a faillit vomir et le vendeur certainement très habitué aux réactions des touristes nous avait préparé un "crachoir"

 
Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter afin de toujours être au courant des dernières nouveautés en indiquant votre adresse e-mail !

Please reload

Quelques liens :