J1/ 08/09/2017 Delhi /Mandawa Accueil et prise en charge à l’aéroport international Vol AY 21 arrivée 05H25 puis départ pour Mandawa Nuit Mandawa

J2/ 09/09 Mandawa Visite du Shekawati Nuit Mandawa

J3 /10/09 Mandawa/ Bikaner Route pour Bikaner En route visite du temple des rats à Desnoke Nuit Bikaner

J4/11/09 Bikaner /désert Visite Raisar Circuit dromadaire safari dromadaire /diner * Nuit dans le désert*

J5/12/09 Désert Bikaner /Jodhpur Route pour Jodhpur Visite du Fort de Mehrangarh. Visite de la ville bleue Visite du Jardin Mandore Nuit Jodhpur

J6/13/09 Jodhpur Ranakpur Route pour Kumbhalgarh Visite du fort de Kumbhalgarh Visite du temple Jain de Ranakpur Nuit Ranakpur

J7/14/09 Ranakpur Udaipur Route pour Udaipur Visite du city palace Nuit Udaipur

J8/15/09 Udaipur/Pushkar En route visite de la forteresse de Chittorgarh. Pushkar Promenade le long du lac (spectacle des ablutions) Visite du temple de Bhrama. Nuit Pushkar

Carte Rajhastan

J9/16/09 Pushkar /Roopangarh Route pour Roopangarh Visite du Fort et de la ville Nuit Roopangarh

J10/17/09 Roopangarh/Jaipur Route pour Jaipur Visite de la ville rose et du palais des vents Nuit Jaipur

J11/18/09 Jaipur Visite du fort d’Amber Visite d’une fabrique de tissus avec peinture tampons * Nuit Jaipur

J12/19/09 Jaipur Escapade au village des éléphants* Activités peinture* Promenade à dos d’éléphants* Nuit Jaipur

J13/20/09 Jaipur /Agra Départ pour Agra En route, visite de la ville fantôme Fatehpur Sikri. Visite du Taj Mahal au coucher du soleil Nuit Agra

J 14//21/09 Agra / SURPRISE

J15/22/09 SURPRISE /Delhi 

 

Comme de nombreux voyageurs, nous avons opté pour  une solution avec chauffeur. C'est Danielle, une amie française de Bharat qui a fait le lien entre nos souhaits et les possibilités locales. Cette agence est très bien cotée sur Tripadvisor et le contact a été parfait. Leur adresse mail chauffeurinde.in

itinéraire planete et sacs ados

Pour le tuto e-visa Inde en ligne je vous ai mis le lien du blog "Playind The World" sur la feuille verte. Cliquez aussi sur La voiture pour obtenir le lien de notre chauffeur.

Mandawa Bikaner et Camel Safari

Bienvenue à tous dans nos premiers pas de voyageurs.

Grâce à l'Inde nous apprenons gentiment à nous détacher de nos repères occidentaux.

Nous avons bien fait de prendre un chauffeur pour ce premier pays fascinant et déroutant. Il s'appelle Rishi et tient son rôle à cœur. Il adore son pays et veut nous le faire partager.

 

A Mandawa, après avoir visité quelques Havelis qui étaient des maisons de commerçants du temps des caravanes, nous avons préféré partager une après-midi avec Texia, Monica....Pose de henné, essayage de robes typiques, Mindi (celui de la connaissance) le tout autour d'une bonne tasse de thé indien.

Ici j'adore leur thé massala avec lait et épices. La suite du voyage m'apprendra que c'est la boisson de bienvenue et que parfois il nous ai arrivé d'en boire une dizaine dans la même journée...

Rishi notre driver et Bharat (avec les filles) le boss très prévenant

Pendant notre séjour, nous avons modifié un peu notre parcours et avons également rajouter 5 jours avec Rishi. Nous sommes allés à Rishikesh (grand lieu de méditation) voir le Gange. Nous n'avons pas visité Udaipur pour rattraper les jours de Bikaner où les filles étaient malade.

Et nous azvons pu rester quelques jours supplémentaires avec la famille de Rishi poour vivre leur quotidien et le festival qui dure 9 jours dédiés aux femmes: une journée pour la soeur, une pour la mère, une pour la fille... 

cette dernière semaine nous  appris à voir de l'autre côté du miroir.

c'est là avec eux, que je suis complètement tombée sous le charme de l'Inde occultant les différences culturelles et certains désavantages de ce pays.

Compte à rebours avant le reours :

Suivez-nous sur les réseaux !

Planete-et-Sacs-Ados

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon

Tout est plus fun en vidéo  !

Nous trouver

Derniers posts

July 23, 2017

April 16, 2017

April 16, 2017

April 16, 2017

Please reload

En voir plus

 Jodhpur Ranakpur Pushkar

Après quelques  péripéties à Bikaner (voir § coin des galères), nous avons pu continuer notre itinéraire sur Jodhpur. Cette fois-ci hôtel avec piscine au pied de la falaise surplombée du Fort.

Visite de la vieille ville, de son horloge...

Sur la route, nous avons visité le temple des rats, très atypique et nauséabond. La légende de ce temple laisse rêveur et c'est la raison pour laquelle je souhaitai le faire, mais une fois sur place ... En plus Rishi s'est fait mordre au pied (ça rassure) sachant qu'on a visité au moment du lavage du temple. Les pieds enveloppés d'une charlotte en tissus baignaient .

A la fin de la visite, Rishi m'a emmené dans un endroit du temple où si l'on voit un rat blanc ça porte chance. Il avait l'air tellement sûr de lui que je n'ai pas voulu le contrarier, mais moi je n'en ai pas vu.

La légende de Karni Mata

Selon la légende, les rats seraient la réincarnation des membres d’une caste de musiciens, les Charan, à laquelle appartenait Karni Mata, l’incarnation de la déesse   Durga, une sainte du XV ème, qui était la maman de Ganesha et la femme de Shiva.

Elle avait demandé à Yama, le dieu hindou de la mort, de rendre la vie au fils d’un conteur-musicien.

Devant le refus de Yama, Kani Mata réincarna tous les conteurs défunts en jolis petits rats d’Opéra, dans le but de priver Yama de leurs âmes, et plus tard, de leur donner une nouvelle réincarnation humaine.

Dans l’hindouisme, la mort marque la fin d’un chapitre et le début d’une nouvelle vie sur le chemin de l’unité de l’âme à l’univers. Ce cycle est connu comme lesamsara et c’est précisément la raison pour laquelle les rats de Karni Mata sont traités comme des rois.

Ces rats sacrés sont appelés Kabbas et les pèlerins viennent souvent de très loin pour les vénérer et leur apporter le prasad ( Offrandes pour les divinités ), composé de graines, de bon lait, de sucreries, de noix de coco et de guirlandes de fleurs. D’ailleurs certains prêtres et familles y habitent en permanence pour les nourrir.

Jodhpur et le Fort de Mehrangarh

Dominant la ville de Jodhpur à 120 m d'altitude, le Fort de Mehrangarh est impressionnant. Jodhpur est la deuxième plus importante ville du Rajasthan, après Udaipur. Ses 800 000 habitants vivent à l'ouest de cette région, aux portes du désert de Thar.

L'origine des couleurs des habitations provient d'anciens brahmanes qui y vivaient et qui vénéraient Krishna, dont le visage est représenté en bleu. Aujourd'hui, la tradition perdure plus par esthétisme.

L'architecture du fort de Mehrangarh est exceptionnelle. Construit sur la totalité de la surface de la colline en calcaire ocre au XVe siècle, elle est percée de sept portes qui commémorent des victoires historiques. 

Dans la cour centrale, le maharaja prenait place dans le siège en marbre lors du sacrement royal. 
A l'intérieur, que nous n'avons pas visité, il y a le palais aux miroirs, le palais des perles ou le palais des fleurs. Une partie du fort a été transformée en musée. 
On peut y voir des collections de hawdah, des sièges d'éléphants vieux de 300 ou 400 ans, de nombreux objets du quotidien, des épées, des haltères incrustées en ivoire réservées aux femmes, des palanquins (chaise à porteurs) richement décorées, etc.
 

Jardin de Mandore et 1° contact avec les singes

Sur la route de Jodhpur, nous sommes arrêtés au Jardin de Mandore. Belle escapade et premiers contacts avec les singe à tête noire.

On apprendra plus tard que dans la rue ce sont les plus gentils. Par contre, il faut se méfier des têtes rouges qui peuvent attaquer à n'importe quel moment.

Et ici en inde, quand on se promène, on apprend très vite à regarder ce qui se passe au-dessus de nos têtes.

Gros coup de                 à Ranakpur.

La légende du Marwari

 

La légende raconte qu'un étalon pur sang arabe noir parcourait le désert quand il tomba amoureux d'une jument à la crinière blonde. Par une nuit où la lune formait un croissant, il s'unit à elle. Leurs poulains naquirent tous avec des oreilles en forme de croissant, d'où la race des Marwari.

Après plusieurs galères, la visite des villes, le climat désertique et la chaleur, nous voici arrivés dans un coin de verdure en pleine montagne.

Rishi nous propose un superbe hôtel avec piscine.

Cerise sur le gâteau, les propriétaires possèdent des chevaux de race Marwari.

 

Le Marwari  est une race chevaline rare originaire de la région de Mârwar (ou Jodhpur), en Inde. Connu pour ses oreilles étrangement incurvées vers l'intérieur en forme de croissant de lune qui est une particularité unique chez les équidés. 

 

Pushkar

Pushkar est une holly place dédié à Brahma. Seul endroit du monde où il est représenté. Le temple le représente avec sa deuxième femme. 

Le soir, nous décidons de prendre le cabble car pour aller voir le coucher de soleil de la montagne où il est représenté avec sa première femme.

Nous avons profitez de cet holly place pour aller visiter la ville avec un prêtre Hindou. Du coup on a participé à la pûjä dans les Ghats participer aux ablutions. Nous concernant on a juste prélevé de l'eau dans nos mains pour  bénir notre tête, derrière les oreilles et le cou.

Pas de baignade.

Jaïpur et le fort Amber

Jaïpur ou la ville Rose: Soirée ciné EXTRA

Arrivés sur Jaïpur et visite du Palace City. Style architectural pas encore découvert.

Pour le soir, nous décidons de se faire une soirée sortie. Et superbe idée, nous allons déguster le Mc Do avec son Menu Maharadja (épicé), suivi d'un film en Hindi au Raj Mandir Cinema. la salle est somptueuse, on se croirait au temps des années folle.

Nous avons été surpris du début de séance.

D'une part, file d'attente pour femme, file d'attente pour homme mais réunification dans la salle. Avant de démarrer la séance, le drapeau Indien s'inscrit sur l'écran et l'hymne national résonne. Là, tous les spectateurs se lèvent, droit et pousse le cri de ralliement à la fin.

Enfin, on apprend que les films Hindis durent 3 heures avec un entracte.

Et là, nous nous disons "comment va-t-on faire pour tenir si longtemps devant un film dont on ne connait pas la langue.

Et bien détrompez-vous! On est tombé sur un film qu'on a adoré, Lucknow Central et nous sommes restés jusqu'à la fin sans effort.

Après le cinéma, 2° soirée sur Jaïpur.Rishi souhaite nous organiser une soirée dancing. Mais ici c'est un peu difficile surtout avec deux ados. Mais c'est mal nous connaître. Au bout de quelques minutes, nous voici sur le parking de l'hôtel avec un autre chauffeur en train de danser. Les japonais au balcon nous rejoignent.....

Une heure d'amusement tous ensemble avec plusieurs nationalités. Chacun s’essaie à un mouvement qui lui est propre.

Du coup, nous continuons la soirée dans un restaurant où l'on s'amusera à imiter les danses locales.

Après le ciné, Dancing Surprise

City Palace

Un peu d'architecture dans un monument différent que ceux vus précédemment.

Notons les vasques en argent fait sans aucune soudure.

Dans la cour intérieure, il y a 4 portes représentant chacune une saison différente. De multiple film Bolliwood sont tournés ici.

Amber et Fantastic à 15km de Jaïpur

Amber

Si vous êtes dans les environs, ne ratez pas ce magnifique Fort, un de  nos préféré.

Vous pouvez y aller à dos d'éléphant, nous sommes montés à pied et avons profité d'eux l'après-midi.

Contacts avec les éléphants

Je sais beaucoup diront que ce n'est pas bien pour l'animal... mais qui n'a pas rêvé de partager un instant avec un éléphant.

Nous sommes montés dessus comme un véritable cornac (dresseur éléphant). Euh soif moi.... c'est que c'est haut!!!!

A cru, pour éviter que les nacelles leur fasse du mal. puis séance de peinture, soi-disant que cela les masses!

Monkey temple

Sur la route d'Agra, à la sortie de Jaïpur, vous pouvez vous arrêter au monkey temple.

Il y a de nombreux singes à tête rouge pour vous accompagner et grignoter les cacahuètes que vous pouvez acheter au départ de la visite.

Un guide peut vous accompagner; faites-vous bien valider le prix avant car à la fin il a tendance à rendre le prix exponentiel!

Avec toutes les mises en garde reçues par rapport aux singes, nous avons préférés recourir à un guide.

Une fois en haut, n'hésitez surtout pas à descendre de l'autre côté c'est là que le spectacle vous attend.

Agra et la ville fantôme

Fatehpur Sikri

La « ville de la victoire », construite dans la seconde moitié du XVIe siècle par l'empereur Akbar, ne fut la capitale de l'Empire moghol que pendant une dizaine d'années. C'est un ensemble architectural homogène avec de nombreux monuments et temples, dont une des plus grandes mosquées de l'Inde, Jama Masjid.

J'ai beaucoup aimé la colonne où les cinq sculptures originaires de cinq pays et donc religion différents y sont représentées.

On peut ne visiter que la Mosquée (gratuite) ou faire la ville fantôme et la Mosquée.

Nous n'avons p)as visité la mosquée car on a eu un petit litige, après une dizaine de vendeurs qui insistent lourdement pour nous refourguer leur camelotte, on arrive pour visiter la mosquée gratuite... et là ils nous demandent des roupis pour surveiller nos chaussures. Et bien allez savoir pourquoi, le portefeuille ambulant s'est réveillé (moi), les mots en Anglais sont arrivés tout seul et je leur ai dit qu'il y en avait vraiment raz la casquette de leur combine. Comme par hasard, si on les tenait à la main c'était gratuit. Mais trop tard, on a fait demi-tour, le guide a eu un faible billet et voilà.

Tant pis pour....nous  ahah

Taj Mahal

Contre toute attente, ce site m'a subjuguée.

En effet, il a été tellement publié dans les magasines, télé...que je pensai le connaître et n'avoir aucune surprise sur place.

Et ben que nini, il a su me happer et m'attirer; ses fresques, sulptures sont sublimes, tout est dans le détail.

Le marbre est nacré, change de couleur en fonction de la hauteur du soleil, des nuages...

Pour la vue de l'autre côté de la rivière, il n'est pas nécessaire de s'acquitter des droits d'entrée du jardin de la lune.

Il suffit de le longer, vous passez devant une école de bouddhisme et juste après vous êtes devant le Taj Mahal gratuitement.

La rivière qui longe le Taj mahal est la seconde rivière la plus importante pour les Hindous.

Palouta et Partage de moments de vie avec la famille à Rishi

Prochainement sur le site

Le coin des galères

Et oui comme beaucoup de personnes nous avait dit, commencer par l'Inde c'est comme s'attaquer à l'Evrest pour un premier sommet. Vous êtes fous!!!!!!!!!!!!

 

Après trois semaines passées là-bas, nous confirmons qu'effectivement ce pays est super attachant, magnifique et qu'en même temps il est brutal.

J'ai eu le sentiment d'être en permanence dans une centrifugeuse. Il vaut mieux avoir eu quelques expériences en amont d'un voyage comme l'Inde surtout si on souhaite passer derrière le miroir.

En plus on a cumulé les péripéties dès le début du séjour.

On en parle ici pour que les futurs voyageurs aient des solutions au cas où.

 

1/ Cartes bancaires (les deux réseaux visa et mastercard) refusées en paiement et retrait. génial, on n'a que trois jours d'avance!

Pas grave on va acheter carte SIM pour se faire envoyer western union, raté à Bikaner considéré comme petite ville, ils n'en vendent pas aux blancs. Souvent ce sont des cartes limitées en heure et en localité. Premier coup d’assommoir dans nos habitudes d'occidentaux.

Pas grave, avec la WI fi de l'hôtel on va téléphoner via messenger. Et 2° coup d'assommoir, la wifi ne fonctionne qu'à certaines heures et le code change régulièrement. Donc pour les futurs voyageurs quand la wifi ne fonctionne plus, retournez à l'accueil pour demander le nouveau code.

Enfin on arrive à joindre la France, on nous envoie 600€ au nom de Rishi car il faut un numéro de téléphone qu'on n'a plus vu qu'on part un an. Et un français ne peut avoir un numéro Indien...C'est c'est le chien qui se mord la queue.

Rishi va chercher l'argent mais impossible de le récupérer en cash car trop important pour un habitant de l'Inde. Possibilité que par chèque mais 5 jours avant de récupérer espèces et il n'a ni compte dans la région, ni suffisamment d'espèces....

Le lendemain les cartes fonctionnaient par je ne sais quel miracle.

Notons que les dimanches suivant nous avons souvent été en galère.

Allez au DAB de ATM (Any Time Money)ce sont ceux qui nous ont posés le moins de problème.

On décide d'aller marcher dans les rues de Bikaner, bien nous en a pris.

On est tombé sur une semaine de recrutement avec 70.000 candidats sur 5 jours.

Ils voulaient tous faire un selfie avec les filles mais honnêtement quand vous êtes seuls, sans parler langue du pays...on ne se retrouve pas rassurer devant tant de sollicitude. Régulièrement, surtout dans les campagnes, on nous stoppe pour les selfies. Mais dès qu'on en fait un, on a vite un attroupement autour de nous.

On part au camel safari pour une ballade à dos de chameau mais dans la soirée Coline a commencé à vomir. Pas de fièvre contrairement à Anaëlle le lendemain soir. On a dormi à la belle étoile au milieu des bergers car trop chaud dans la hutte.

Le matin toujours malade, Rishi décide de nous emmener à l'hôpital gouvernemental.

Heureusement qu'il était là. J'étais toute seule avec elle dans une salle d'un dizaine de lit. En fait, c'est Rishi qui va voir le médecin placé autour d'une table au milieu de la pièce, suite à ses dires on nous délivre une ordonnance. Il faut traverser la cour pour aller acheter médicaments. Là, on cherche un infirmier habillé comme toi et moi pour poser la perfusion. Je suis rassurée quand je vois que l'aiguille etc sont bien neuf et sous emballage. Car avec mon Anglais rudimentaire je ne voyais pas comment j'allais sortir de ce pétrin. En Inde c'est la famille du malade qui le surveille souvent dehors sur une couverture. A la fin de l'injection du glucose, comme Coline vomissait toujours elle a eu droit à une petite injection d'anti-vomitif. Dans ce genre de situation, vous vous trouvez au milieu de personnes malades, en souffrance qu'il faut parfois enjamber surtout le soir (20 lits pour 200 malades).

Là, on retourne à l'hôtel et bingo c'est au tour d'Anaëlle.

Etant en fin de journée, Rishi nous a conduit dans un hôpital privé, moins traumatisant pour elle et surtout avec une vrai consultation, des tests sanguins et allergiques... Au moment de partir par l'effet de chaleur... Anaëlle nous a fait un malaise dans les couloirs ce qui a fait peur aux octoctones car ils n'ont pas l'habitude de voir des malades tomber dans les pommes. Après avoir rassuué tout le monde, on a pu repartir.

Pour info, coût hôpital public: 100 roupis (3€)

                  coût hôpital privé : 20000 roupis (15€)

Repos dans la chambre et le lendemain, impossible de sortir de l'hôtel car manifestation de paysan avec trop de risques pour la voiture ou sur nous.

Et tout ça en moins de trois jours, BIENVENUE en Inde!!!!

C'est pour tout cela que notre arrivé à Ranakpur nous a paru paradisiaque.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter afin de toujours être au courant des dernières nouveautés en indiquant votre adresse e-mail !

Please reload

Quelques liens :